Qui sommes-nous ?

La Compagnie des philosophes

(Organisme à but non lucratif, non subventionné,
reconnu comme organisme culturel par la ville de Longueuil, Québec, Canada)

(1999 – 2014)
Au service de la philosophie et du grand public depuis déjà 15 ans…

Fondation – Mission – Structure – Activités

– Structures administratives Dernière mise à jour : juillet 2014
– Énoncé de mission
– Présupposés, convictions et intuitions
– Types d’activités présentées par La Compagnie des philosophes
– Les Dimanches philo
– Journées thématiques et fins de semaines philosophiques
– Cafés-philo (ou ateliers philosophiques)
– Ciné-clubs philosophiques
– Grande rencontre avec…
– Historique des événements
(DEPUIS LA FONDATION EN AVRIL 1999)
_______________________________________ La Compagnie des philosophes*
Adresse postale : 100 rue Saint-Laurent, Ouest
Longueuil, Qc J4H 1M1
Tél. : (450) 670-8775
Notre bureau :

Maison Gisèle-Auprix-St-Germain,
Bureau 311b, 150 rue Grant, Vieux-Longueuil, J4H 3H6.
Courriel: philosophes@me.com
http://www.cdesphilosophes.org

Les responsables de l’organisation des événements :

Mme Josée Fabien, M.A. (sociologie), consultante en organisation d’événements

M. Jacques J. Perron, Ph. D. (philosophie), D.G.

* Québec, Loi sur les compagnies, Partie III, Matricule 1148517296 (28 avril 1999)

————————————————————

La Compagnie des philosophes

Le texte qui suit se propose de présenter rapidement La Compagnie des philosophes, sa mission, ses structures administratives, sa vision de la philosophie, ainsi que différentes facettes de son implication actuelle dans la vie philosophique de la Cité.

Structures administratives

L’entreprise exerce ses activités sous la gouverne d’un conseil d’administration composé de sept membres issus de milieux fort divers; les noms des membres du Conseil d’administration (avec leurs coordonnées) apparaissent sur le site Internet de l’organisme. Le directeur général (aussi, cofondateur) a enseigné la philosophie au Collège André-Grasset de 1981 à 2008, et fait partie ex officio du Conseil (sans droit de vote). Mises à part quelques tâches spéciales, la gestion de l’organisme et la réalisation des différents événements reposent essentiellement sur le travail bénévole d’une quinzaine de personnes. L’assemblée générale comprend actuellement une cinquantaine de membres et a tenu sa dixième réunion annuelle à l’automne 2009. L’organisme ne reçoit, pour l’instant, aucune subvention et doit donc se financer par ses seules activités.

Énoncé de mission

La Compagnie des philosophes est un organisme à but non lucratif (non subventionné) dont la mission est d’éduquer divers publics à l’approche philosophique comme art de vivre et comme instrument de réalisation de soi en tant que personne et en tant que citoyen. Elle cherche à promouvoir la pensée philosophique sous toutes ses formes considérant que chaque personne porte en elle-même un philosophe intérieur qu’il faut, à l’invitation d’Héraclite, garder en état de veille. Il s’agit d’offrir à chacun l’occasion de participer aux joies que procure l’entreprise philosophique comme quête de sens, de lucidité et de sagesse. L’organisme, qui se veut grand public et intergénérationnel, cherche à créer des lieux, des moments et des activités propices à la réflexion et au dialogue.

La philosophie permet de façon privilégiée de jeter des ponts entre le théorique et le pratique, entre la science et les arts, entre l’action et le sens, entre le public et l’intime, entre le passé et l’avenir et, par le fait même, entre les générations. Ainsi comprise, elle se manifeste essentiellement comme un effort civilisateur dans lequel se déploient les conditions nécessaires à une organisation sociale démocratique toujours respectueuse de la dignité humaine et des aspirations au bonheur.

Présupposés, convictions et intuitions

La Compagnie des philosophes se construit sur un certain nombre de présupposés, de convictions et d’intuitions. Parmi les présupposés, on trouvera une conception de la philosophie, une conception de l’être humain et une conception de l’utilité de la philosophie pour cet être humain.

Premièrement. Nous sommes profondément convaincus que la philosophie est une affaire de nature humaine avant d’être une affaire de nature professionnelle. Et, bien que nous gardions un très grand respect pour la philosophie professionnelle et académique (avec laquelle nous collaborons), nous croyons néanmoins qu’il n’y a pas vraiment d’intérêt à réduire la philosophie à la bibliothèque, à la salle de cours ou encore, aux groupes de recherches. Nous concevons la philosophie plus largement, ici, comme une recherche de la vérité partagée en vue d’une vie bonne pour l’individu et pour la collectivité.

Deuxièmement. Nous concevons la philosophie comme un effort civilisateur dans lequel se déploient les conditions nécessaires à une organisation sociale démocratique toujours soucieuse de la dignité humaine et des aspirations à la paix et au bonheur. Nous faisons nôtre la maxime socratique selon laquelle une vie sans examen ne vaut pas la peine d’être vécue et celle de Descartes selon laquelle les sociétés sont d’autant plus polies et civilisées qu’on y compte de gens qui philosophent bien.

Troisièmement. Nous sommes plus que jamais convaincus que les philosophes doivent descendre dans la Cité, inventer une pédagogie de la philosophie grand public et offrir à tout un chacun une vulgarisation rigoureuse de leur discipline. Là-dessus, nous avons beaucoup à apprendre de la vulgarisation scientifique.

Activités organisées par La Compagnie des philosophes

1. LES DIMANCHES PHILO

Les Dimanches Philo, premier type d’événements organisés par La Compagnie des philosophes, sont des rencontres philosophiques grand public qui se tiennent en matinée, les dimanches, à la Maison Gisèle-Auprix-Saint-Germain (anciennement, le Foyer Saint-Antoine) lieu historique du Vieux-Longueuil. Ces rencontres durent près de 4 heures et se déroulent normalement en quatre grands moments.

En première partie, un conférencier présente une communication sur un thème philosophique de son choix (sur un auteur, un ouvrage, un texte, une problématique ou une thématique de la philosophie ancienne ou contemporaine, occidentale ou orientale, philosophie spéculative ou philosophie art de vivre…).

En deuxième partie, une pause d’une demi-heure permet aux gens de fraterniser et d’échanger autour d’un léger goûter (café, jus, fruits, fromages, gâteaux, biscuits…). La conférence de départ et les discussions lors de la pause servent de déclencheurs à la réflexion interactive des participants.

La troisième partie de la matinée philosophique consacrée au travail en atelier rassemble les gens en « îlots de dialogue » où chacun est invité à échanger à partir des questions fournies par le conférencier, soulevées par sa communication, ou encore suscitées par le travail en petit groupe lui-même. Chaque îlot regroupe 8 à 10 personnes et les échanges sont présidés par un animateur.

Finalement, dans la quatrième et dernière partie d’un Dimanche philo, les participants reviennent en grand groupe avec le conférencier pour partager les perles trouvées dans leur « îlot de dialogue ». Il s’agit pour chacun d’une dernière occasion de poser des questions, de faire clarifier tel ou tel point de la communication. Le conférencier, lui, profite de ce moment pour résumer, préciser et compléter sa pensée à partir du travail fait dans les îlots de dialogue. Le mot de la fin lui appartient.

Horaire habituel d’un Dimanche Philo:

  • 9 h       Accueil et inscription
  • 9 h 30  Conférence(s) -causerie(s)
  • 11 h      Pause
  • 11 h 30 Ateliers : échanges en petits groupes « îlots de dialogue », à partir de questions permettant à chacun de réfléchir et d’échanger sur les thèmes développés au cours de la causerie.
  • 12 h 15 Retour en plénière : interaction avec le (les) conférencier(s) : questions, commentaires, clarifications…
  • 13 h     Fin de la matinée philosophique

Les Dimanches philo rassemblent de 60 à 85 personnes intéressées aux grandes questions du sens et du vivre ensemble. Il s’agit un public instruit, mais pas nécessairement universitaire. Plusieurs ont une formation en sciences de la nature ou en sciences humaines. La plupart des participants ne sont pas des spécialistes de la philosophie, mais ce sont des gens qui aiment lire, réfléchir, comprendre, apprendre… Le thème général de nos activités depuis quelques années : «Du souci de soi, au souci de l’autre…» Le succès des rencontres est assuré chaque fois par de nombreuses collaborations (une douzaine de bénévoles, les conférenciers et un conseil d’administration dévoué).

En résumé, chaque événement est ouvert au public, se déroule de 9 h 30 à 13 h 00 en quatre moments : la conférence, un goûter, les discussions entre participants avec animateurs, retour en plénière. [Le coût (incluant les notes d’accompagnement – une vingtaine de pages) : 25 $ (15 $ pour étudiants)] Pour obtenir un dépliant d’information ou des renseignements supplémentaires, on peut contacter Mme Josée Fabien (450-670-8775) ou consulter notre Internet : cdesphilosophes.org

COMPLÉMENTS DINFORMATION SUR LES DIMANCHES PHILO

A. Dossier du participant. En arrivant au Dimanche philo, au moment de l’inscription, chacun reçoit une chemise qui comprend les notes d’accompagnement pour l’activité du jour (plus ou moins une vingtaine de pages). Ce dossier d’accompagnement vise à faciliter la participation et la poursuite de la réflexion de façon autonome une fois l’événement terminé.  Il contient habituellement :

  1. Une page présentation de l’événement.
  2. Une notice biographique du conférencier.
  3. Une notice bibliographique présentant les écrits du conférencier.
  4. Le plan de la communication
  5. Du texte (extraits, maximes, citations, schémas, comptes-rendus, recensions, entrevues dans les médias…) auquel on pourra se référer lors de la présentation
  6. Une courte bibliographie permettant de poursuivre la réflexion
  7. Le cas échéant, un lexique définissant les mots techniques un peu plus difficiles à saisir
  8. Une page comprenant quelques questions permettant d’orienter la réflexion et les échanges lors du travail en îlots de dialogue.
  9. Un questionnaire d’évaluation de l’événement à remplir par le participant.

B. Séance de signatureLes conférenciers-auteurs se prêtent à une séance de signature pour ceux qui achètent sur place leurs publications, le cas échéant.

*************************************************

2. Journées thématiques et fins de semaines philosophiques

La Compagnie des philosophes organise des journées thématiques et des colloques de fins de semaines philosophiques grand public. Dans les deux cas, les méthodes et les buts sont les mêmes : permettre à un public intéressé de rencontrer des auteurs, des conférenciers, des cinéastes dont les travaux favorisent une réflexion philosophique. Comme ces événements sont ouverts au grand public, nous demandons aux conférenciers de faire œuvre de vulgarisation au sens noble du terme. Il ne s’agit pas seulement d’exposer, mais de réfléchir avec… L’événement se veut « déclencheur », une invitation à poursuivre la réflexion. On cherche à faciliter la rencontre agréable de lecteurs actuels ou virtuels avec certains auteurs (penseurs, conférenciers) choisis pour l’intérêt philosophique de leurs écrits et de leurs réflexions. Il faut garder en tête notre spécificité : nous nous adressons au philosophe en chacun. L’idée est de mettre ces philosophes en compagnie les uns des autres et de susciter ainsi réflexions et dialogues. Se rajoutent aux présentations et discussions formelles, des partages informels au moment des repas ou des promenades philosophiques. Il ne s’agit donc pas d’exercices purement scolaires ou académiques. Les auteurs invités, en toute simplicité, se présentent et présentent leurs travaux à des gens intéressés venus passer quelques bons moments en leur compagnie. D’où la formule choisie : présentation en grande salle, interaction avec les participants et rencontres des auteurs en ateliers (avec animateur) lorsque cela est possible.

On peut consulter dans l’historique des activités de La Compagnie des philosophes présenté un peu plus bas, à titre d’exemples, le détail des événements suivants :

Événement # 1 1er Colloque grand public (4 au 6 juin 99) au Centre d’Arts Orford « De l’humain et du sens… »

Événement # 6 2e Colloque grand public (9 au 11 juin 2000), au Centre d’Arts Orford « De l’humain et du sens, une question d’âme… »

Événement #18 3e Colloque grand public (8 au 10 juin 2001) au Centre d’Arts Orford « De l’humain et du sens, le travail mis en question… »

Événement #29 4e Colloque grand public (7 au 9, juin 2002) au Centre d’Arts Orford « Une sagesse… pour l’environnement »

Événement #42 5e Colloque grand public (6 au 8 juin 2003 )« De la nécessité de penser autrement nos rapports à la nature, à l’autre et à soi-même »

Événement #59 6e Colloque grand public (11 au 13 juin 2004) à Sutton, Auberge des Appalaches et Hôtel Horizons « Philosophie, vie intérieure et bonheur»

*************************************************

3. Les Cafés-philo

Une séance de Café-philo ne revêt la forme ni d’une conférence, ni d’un panel, ni d’un forum à partir d’un thème annoncé. Habituellement aucun thème
principal n’oriente à l’avance la discussion. Le thème est plutôt choisi sur place à partir des préoccupations ponctuelles des participants. Il y a des raisons très précises qui justifient cette façon de faire. On pourra expliciter ailleurs ces raisons. Qu’il suffise, ici, de résumer la procédure et l’esprit de tels
événements philosophiques.

Un philosophe d’office anime la séance de Café-philo qui durera une heure et demie. Il débute en se présentant et en présentant les règles toutes simples qui présideront à la discussion :

Règle 1. Les participants proposent des sujets (une phrase, un proverbe, une citation, une maxime, une question, un mot). On note les sujets proposés (une quinzaine au total). Le philosophe d’office choisira à sa guise le sujet dont on traitera.
Règle 2. La personne dont le sujet a été choisi doit expliquer en quelques minutes en quoi ce problème est un problème philosophique pour elle. Cette personne bénéficiera d’un droit de parole prioritaire tout au long de la séance pourvu qu’elle demande la parole.

Règle 3. On ne parle pas à son voisin. On se met à l’écoute attentive de l’autre. Conscient que l’on fait partie d’une communauté de recherche, on suit le débat, on demande la parole et l’on attend toujours le micro pour intervenir.

Règle 4. Le mot d’ordre est à la modestie intellectuelle. Il faut éviter le plus possible les citations. Il s’agit d’une activité de réflexion partagée et non pas d’une entreprise d’érudition. Le philosophe d’office veille à maintenir la discussion à un niveau philosophique. Les purs et durs voudraient qu’une séance de Café-philo se déroule dans un véritable café rejoignant en cela une conviction de plus en plus répandue selon laquelle la philosophie doit regagner son lieu d’origine, la place publique. L’idée du café ou du resto ne nous plaît guère. Nous préférons des lieux un peu plus tranquilles, des lieux qui favorisent davantage la réflexion et les échanges. Notre exploration nous montre que lorsqu’un Café-philo est bien mené, les participants en sortent satisfaits et plusieurs affirment que la réflexion amorcée durant la séance se continue longtemps après la fin de l’exercice.

*************************************************

4. Les Ciné-philo

Le Cinéphilo est une formule d’échange sur des thèmes ou des questions philosophiques suscitées par le visionnement de grands chefs-d’œuvre du cinéma. Le choix des films, assuré par un comité de membres bénévoles de la Compagnie des philosophes, est guidé par le principe suivant : les grandes œuvres cinématographiques au même titre que les chefs-d’œuvre littéraires ou plastiques peuvent porter les grandes interrogations humaines qui ont intéressé les philosophes depuis toujours. La démarche esthétique du cinéma est cependant différente de la discussion philosophique, elle est une autre voie vers la sagesse. Les films sont donc choisis pour leur valeur cinématographique. Ce ne sont pas nécessairement des documentaires portant sur des questions philosophiques.

Un dossier écrit et une présentation du film sont toujours proposés aux participants. Après le visionnement, un échange est animé avec les spectateurs sur des pistes de réflexions esthétiques, techniques, philosophiques.

Un philosophe de métier est également invité à animer la discussion en donnant sa vision du film et des questions philosophiques soulevées.

*************************************************

5. Grande rencontre avec…

Activité de financement. Ce type d’événement a une plus grande envergure (au moins 250 participants). Le but est de permettre à La Compagnie des philosophes de collecter les fonds nécessaires à la poursuite et à l’amélioration de son travail d’animation culturelle du milieu. À ce jour, nous avons réalisé une seule activité de ce genre (malgré le succès de l’entreprise), car elle exige trop du conseil d’administration et de l’équipe des bénévoles en termes de travail et de temps : le fonctionnement de l’organisme repose essentiellement sur le bénévolat. Pour l’instant, La Compagnie des philosophes ne compte aucun employé rémunéré.

Pour prendre connaissance de l’historique des activités tenues (et leur contenu) depuis la fondation de l’organisme, il suffit de consulter les pages suivantes du Portfolio :

l’historique complet des activités
l’index des conférenciers
l’index des films (titres)
l’index des films (synopsis)

*************************************************