Programmation Hiver 2021


Devenir membre 2020-2021 : invitation et  formulaire 

Qu’est-ce qu’un Dimanche philo ?

La Compagnie des philosophes sur Facebook…

 Nous joindre par courriel : philosophes@me.com

______________________________________

Hiver-printemps 2021

La Compagnie des philosophes

présente un deuxième séminaire-partage

sur le thème philosophique de la « Beauté »

Il s’agit d’un bloc de 7 rencontres virtuelles qui se
dérouleront sur la plateforme Zoom,

les dimanches matin de 10 h à 12 h, aux dates suivantes :

31 janvier/14 février/28 février/14 mars/28 mars/11 avril/25 avri

Jacques J. Perron, Ph. D. (philosophie), animera ces rencontres 

qui porteront sur l’étude du dossier

« Beauté bannie, crainte et retrouvée » publié dans la revue
Argument, vol. 22, no 2, printemps-été 2020, Éditions Liber, pp. 3-106.

→ Ce dossier comprend une dizaine de textes écrits par des auteurs spécialisés en philosophie, en littérature, en science, en architecture, en enseignement… 

L’activité est ouverte au grand public.
Un seul prix : 110 $ pour l’ensemble des 7 rencontres

(Voir plus bas pour le mode de paiement)

__________________________

Formule adoptée – Avant chaque rencontre, les participants auront deux semaines pour faire une lecture lente et attentive du texte étudié. Chaque rencontre se répartira en trois blocs de 40 minutes où  [1] l’animateur résumera le texte en le commentant et en proposant une série de questions pour [2] les échanges en petits groupes Zoom. Finalement [3], la rencontre se terminera par un retour en plénière. 

__________________________

Le calendrier des rencontres

31 janvier ~ Rencontre 1

Texte : « Khalepa ta kala. Petite fiction à l’usage de ceux qui aiment bien rire de Platon », pp. 10-23. Texte de Raphaël Arteau McNeil (philosophe)

14 février ~ Rencontre 2 

Texte  : « La nudité de Vénus », pp. 25-31. Texte de  David Dorais (professeur de littérature)

28 février ~ Rencontre 3

« La voie étroite de la beauté, entre esthétique et éthique », pp. 32-41.
Texte de Pierre-Joseph Laurent (anthropologue)

14 mars ~ Rencontre 4

« La notion de beauté en science, gage de vérité ou mirage? », pp. 42-53.
Texte de Jean-René Roy (astrophysicien)

28 mars ~ Rencontre 5

« Qu’en est-il de la beauté en architecture? », pp. 54-60.
Texte de Anne Cormier (architecte et professeure en architecture)

« De la beauté des ruines », pp. 73-80. Texte de Philippe Lupien (architecte)

11 avril ~ Rencontre 6  

« L’architecture des écoles: le défi de l’harmonie », pp. 61-72. Texte de François Dufaux et Jean-Bruno Morissette (architectes)

25 avril ~ Rencontre 7 

« De l’art de réinventer la roue », pp. 81-100. Patrick Moreau (professeur de littérature)

_____________________________

Comment s’inscrire au séminaire ?

Un seul prix : 110 $ pour l’ensemble des 7 rencontres

On peut annoncer son inscription par téléphone (450 670-8775) mais le mieux est de procéder par courriel, car nous aurons besoin de votre adresse électronique afin de vous transmettre, chaque fois, les coordonnées internet pour joindre la réunion Zoom à venir.

En bref, pour s’inscrire :

 

  • il suffit d’annoncer votre inscription par courriel à l’adresse suivante : philosophes@me.com
  • en spécifiant l’adresse électronique où vous voulez recevoir l’invitation pour chacune des réunions Zoom (votre adresse courriel).
  • Faire parvenir votre chèque (110 $) au nom de La Compagnie des philosophes par la poste à :
    La Compagnie des philosophes
    a/s de l’Accueil – Info culture
    Centre culturel Jacques-Ferron
    100, rue Saint-Laurent Ouest
    Longueuil, Qc J4H 1M1
  • Nous confirmerons votre inscription par retour de courriel, avec reçu pour les gens qui en feront la demande.
  • Pour le paiement – Si vous voulez payer vos frais d’inscription par Interac, vous pourrez le faire très bientôt. Nous attendons certaines précisions de notre institution bancaire.  En attendant, vous n’avez qu’à nous aviser par courriel, et nous vous contacterons quand ce sera possible.
  • On ne peut s’inscrire à la carte. On doit s’inscrire à l’ensemble des rencontres. On ne peut donc pas s’inscrire à la carte. Vous devrez vous absenter à l’une ou l’autre des rencontres? Pas de problème! Les rencontres seront enregistrées et rendues disponibles pour un certain temps via Internet. Vous pourrez donc vous rattraper. De plus, chaque rencontre comprendra une présentation en diaporama que l’on vous transmettra par courriel avec d’autres documents d’accompagnement le cas échéant.
Quelques informations sur cette activité et l’esprit qui l’anime…

En éducation, le séminaire se définit comme une activité animée par un professeur où la participation active des étudiants est requise. On appelle aussi séminaire une réunion de spécialistes ayant pour but l’étude de certains problèmes spécifiques. Or, devant la question de la beauté, nous sommes tous des « spécialistes » ! En effet, nous avons tous notre petite idée de ce qui est beau et ce qui ne l’est pas. Les problèmes apparaissent lorsqu’on veut partager notre conception de la beauté. Très rapidement, on voit surgir une multiplicité de points de vue qu’il est souvent difficile à concilier. Mais alors, la beauté ?

Le séminaire-partage que nous offrons se présente comme une occasion de travailler ensemble les différentes facettes du concept de « beauté ». À l’automne 2020, nous avons examiné la beauté à partir du regard du poète-philosophe français d’origine chinoise, François Cheng. L’académicien nous invitait à jeter des ponts entre la pensée occidentale et la pensée chinoise sur la question du beau. Il cherchait à montrer les différences et la complémentarité de ces deux grandes cultures. À la fin de cette session exploratoire en formule Zoom, les gens nous ont dit avoir apprécié l’expérience malgré les difficultés particulières de cet essai. Et cela se comprend ! Les deux derniers chapitres de l’ouvrage demandaient une lecture beaucoup plus attentive, car l’auteur, après avoir fait une belle synthèse de l’approche occidentale de la beauté, nous introduisait à l’histoire de l’approche chinoise de cette même problématique en nous initiant à un langage et à des concepts propres à sa culture d’origine. Plusieurs participants nous ont affirmé vouloir relire l’ouvrage, malgré les difficultés rencontrées. Pour nous, cela montre que le séminaire trouve l’écho souhaité.  

Cette session-ci, nous avons décidé de poursuivre notre réflexion sur le thème de la beauté, mais en changeant de perspective. Nous proposons de considérer la beauté du point de vue de gens qui oeuvrent dans le domaine de la littérature, des sciences humaines, de l’architecture et de l’enseignement. Pour ce faire, nous avons choisi de travailler à partir d’un numéro de la revue québécoise Argument qui, dans son édition printemps-été 2020, publiait un dossier d’une centaine de pages intitulé « Beauté bannie, crainte et retrouvée ». La Compagnie des philosophes collabore depuis de nombreuses années avec Liber, l’éditeur de cette revue.  

Comme à l’automne dernier, nous proposons un séminaire qui s’étalera sur sept rencontres Zoom, les dimanches matin de 10 h à midi. Chaque rencontre virtuelle supposera au préalable la lecture lente d’un texte du dossier de la revue Argument sur la beauté. Cette lecture préparatoire nous aidera à mieux échanger au moment des rencontres. Cela dit, quelqu’un qui n’aurait pas lu à l’avance l’un ou l’autre des textes au programme pourrait toujours participer et bénéficier du séminaire en se joignant au groupe de manière attentive. Cette personne, riche de sa participation au séminaire, pourrait faire sa propre lecture lente plus tard, selon ses disponibilités.

Nous continuerons de transmettre aux participantes et participants l’enregistrement sonore de la rencontre et le diaporama présentant et commentant les grandes idées du texte à l’étude. Chaque rencontre comprendra trois parties qui devraient durer une quarantaine de minutes chacune. Dans la première partie, l’animateur proposera une synthèse commentée du texte à l’étude et quelques questions pour le travail en atelier de la deuxième partie, en petits groupes Zoom. La rencontre se terminera avec un partage en plénière au retour des échanges en atelier.

___________________________

Comment se procurer la documentation ? 

On invite les participants à se procurer un exemplaire de la revue Argument, vol. 22, no 2, printemps-été 2020, publié chez Liber. Aux pages 3 à 106 on y trouvera le dossier « Beauté bannie, crainte et retrouvée ».  

La revue coûte 16 $. Il faut vous informer auprès de votre libraire, dès que possible, s’il a en magasin ce numéro. Attention ! Le libraire vous répondra peut-être qu’il ne vend pas de revues. Répondez-lui en donnant le numéro ISBN de l’ouvrage que vous recherchez : 978-2-89578-722-8. S’il n’a pas le numéro de la revue en librairie, il pourra vous le commander. Et, dans certains cas, vous le faire parvenir par la poste. Ça devrait prendre une dizaine de jours. 

Sur la page d’accueil du site Les Libraires ( https://www.leslibraires.ca ), dans la case « Rechercher » inscrivez l’ISBN de la revue sans les traits d’union ( 9782895787228 ) et l’on vous indiquera les librairies où le livre est disponible. Même procédure sur le site des librairies Renaud-Bray, où l’on nous indiquera les succursales qui ont en magasin 1 ou 2 exemplaires de la revue. Sinon, le libraire pourra vous en commander un. Finalement, M. Marcel Arteau ( marcel@revueargument.ca ), responsable des abonnements de la revue Argument, pourrait probablement vous orienter aussi.

Par ailleurs, les personnes qui n’ont pas encore la revue en main et qui voudraient commencer à préparer la première rencontre (sur le texte de Raphaël Arteau McNeil) pourraient lire l’article « Hippias majeur » dans Wikipédia, et même lire le petit dialogue de Platon Hippias majeur (gratuitement, ici). Dans ce dialogue, Platon semble s’amuser en montrant tout simplement les difficultés liées au concept de beauté. Il ne cherche pas nécessairement à les résoudre. Il développera sa pensée plus tard, dans d’autres dialogues.

Ces deux lectures ne sont pas essentielles pour lire le texte de Raphaël Arteau McNeil, « Khalepa ta kala. [En grec classique : « Les belles choses sont difficiles. »], mais elles faciliteront sûrement la compréhension.

Je rappelle que nous sommes heureux d’encourager un éditeur, une revue et des auteurs d’ici.

Au plaisir de philosopher très bientôt en votre bonne compagnie,

Jacques J. Perron, Ph. D., D. G.

_____________________________________________________________________________

La Compagnie des philosophes, 100, rue Saint-Laurent Ouest, Longueuil (Québec) J4H 1M1, Canada

450 670-8775    www.cdesphilosophes.org  (courriel : philosophes@me.com)
_____________________________________________

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *